Notre dispositif de soutien scolaire au Sénégal valorisé par l’Union Africaine

Publié dans Actualités,Projets

 

Depuis 2016 au Sénégal,  Aide et Action met en œuvre une démarche pour accompagner les enfants des zones rurales qui rencontrent des difficultés d’apprentissage. L’Union Africaine vient de lister les foyers ardents, espaces où les élèves peuvent bénéficier de soutien scolaire grâce à l’engagement communautaire et à l’énergie solaire, parmi les innovations éducatives de 2018.

L’Union Africaine a publié un livre intitulé Manuel sur les innovations éducatives en Afrique 2018 (Africa Education Innovations Handbook 2018). Edité en janvier 2019, cet ouvrage,  présente les différentes innovations sélectionnées par la Commission de l’Union Africaine. Parmi elles, figure la démarche développée par Aide et Action sous le titre « Le Foyer Ardent : Un espace inclusif pour soutenir les élèves avec des difficultés d’apprentissage – SENEGAL ».

Une structure de rattrapage pédagogique nécessaire

Ce projet consiste en un modèle de soutien scolaire pour les enfants vivant dans des villages sans électricité et dont les parents, généralement analphabètes, ne peuvent les assister lors des apprentissages ou des révisions des cours. L’absence de structures adaptées et électrifiées, couplée à l’absence de soutien à la maison ont un impact négatif sur les résultats scolaires des enfants qui ont déjà un niveau parmi les plus bas du pays en 2016.

En réponse à ce problème, Aide et Action accompagne les communautés dans l’aménagement d’un espace spécifique au cœur des villages et  équipé d’un kit d’éclairage solaire, d’un tableau, de bureaux et de chaises. Dans ces « foyers ardents », les enfants peuvent se réunir le soir pour réviser leurs cours et bénéficier d’un rattrapage pédagogique en lecture et en mathématiques avec l’appui de répétiteurs communautaires formés et encadrés par le directeur et les enseignants de l’école du village.

Une amélioration concrète du niveau des élèves

Mise en œuvre dans le cadre du Programme d’Amélioration de la Gestion participative de l’Ecole (PAGE), cette démarche a été expérimentée dans 29 écoles rurales des régions de Kédougou et Tambacounda au sud-est du Sénégal. Dans ces deux régions où de nombreux enfants sont en situation vulnérable, en difficulté d’apprentissage et où plus d’un tiers des enfants qui entrent à l’école n’atteignent pas la fin du cycle primaire, l’expérience des foyers ardents a contribué à améliorer  les compétences des élèves en lecture et en mathématiques. Depuis l’intervention d’Aide et Action, le pourcentage d’élèves ayant les niveaux requis de maitrise a sensiblement augmenté, de 11,4% en lecture et de 32,6% en mathématiques.

Avec ces résultats encourageants, Aide et Action poursuit l’extension de l’expérience du soutien scolaire communautaire dans d’autres projets, toujours en faveur des élèves des zones défavorisées.