La joie des enfants migrants à Telangana, lors du Bathukamma (festival des fleurs)

En Inde, Aide et Action mène depuis 2014 un grand projet pour les migrants internes de quatre États. Dans un contexte national où 9 enfants de travailleurs migrants sur 10 n’ont ni accès à l’éducation ni aux services de développement de base, nous changeons la donne en agissant sur les obstacles qui empêchent les migrants d’accéder à leurs droits fondamentaux : l’insalubrité des chantiers où ils travaillent ; l’absence de centres sur place où les enfants peuvent recevoir soins et instruction puis être réintégrés à l’école publique ; l’inertie des gouvernements locaux, qui ne prennent pas assez en compte les droits des migrants dans leurs directives ; et le respect des conditions de travail des migrants par les propriétaires des chantiers de construction et des briqueteries.

Sur les chantiers, nous avons développé les Child Care and Learning Centres, centres éducatifs permettant aux enfants d’être protégés, nourris et instruits en attendant d’être réintégrés à l’école publique. Et en octobre dernier, l’un d’entre eux  était en fête, dessinant des sourires sur les visages de tout le monde ! Les enfants d’un Child Care and Learning Centre d’Hyderabad ont récemment célébré le “Bathukamma”, festival chatoyant et coloré qui célèbre la nature dans l’État du Telangana. Femmes et enfants, sans considération de culture ni de religion, ont fêté le Bathukamma pendant neuf jours, chantant des chansons, et dansant autour de paysages couverts de fleurs. Ces fleurs, présentées sous forme de bouquets, ont ensuite été immergées dans des lacs aux alentours, car l’eau est perçue comme donnant une qualité médicinale très forte à celles-ci, pouvant même soigner les maladies.

Ce sont plus de 5’000 enfants que nous aidons actuellement dans les 40 centres mis en place. Les enfants migrants laissés pour compte sur les chantiers ont une chance sur deux de devenir gravement malades, ou de se blesser, à cause du travail forcé auquel ils sont exposés lorsqu’ils ne sont pas pris en charge. Si vous souhaitez soutenir notre travail et donner à ces enfants la chance de continuer à sourire et faire la fête, faites-nous un don.