L’histoire d’Aradhana, ou l’importance de l’éducation pour construire son avenir

 

8 mars, journée internationale des droits des femmes.

Comme dans beaucoup de domaines, des inégalités importantes persistent entre hommes et femmes en ce qui concerne l’accès à l’éducation. En effet, parmi les 758 millions d’adultes analphabètes au monde, près de deux tiers sont des femmes, et plus de la moitié des enfants non scolarisés sont des filles!

Et pourtant, afin que chacun puisse développer tout son potentiel, s’épanouir pleinement et contribuer à la communauté, il est indispensable que les femmes puissent, elles-aussi, accéder à une éducation de qualité. C’est pourquoi nous nous engageons à travers le monde pour favoriser l’éducation des filles et des femmes !

Voici l’histoire d’Aradhana qui pourrait être celle de milliers de jeunes filles migrantes en Inde que nous accueillons dans nos centres pour jeunes migrants :

 « Aradhana vit avec ses parents sur un chantier de construction à Bhopal. Aradhana avait achevé sa 9ème année scolaire avec de très bonnes notes. En dépit de cela, ses parents ne voyaient pas d’un bon œil sa volonté de continuer d’aller à l’école. Ils décidèrent d’interrompre la scolarité de la jeune fille et commencèrent à lui chercher un futur époux, si possible un parti avantageux pour la famille. Mais Aradhana souhaitait ardemment poursuivre sa scolarité et alla courageusement parler de sa situation à la facilitatrice du Child Care and Learning Centre (CCLC) d’Aide et Action présente sur le chantier de construction.

Lorsque Didi, la facilitatrice, alla à  la rencontre des parents d’Aradhana pour les convaincre de laisser leur fille poursuivre sa scolarité, elle comprit qu’ils n’étaient pas prêts à revenir sur leur décision. Non découragée pour autant, elle parvint petit à petit à leur ouvrir les yeux sur les capacités intellectuelles de leur fille et son fort potentiel. Didi passa des heures à leur expliquer l’importance de l’éducation et le bénéfice qu’Aradhana allait pouvoir en tirer… Grâce à ces échanges, Aradhana a pu, cette année, s’inscrire en 10ème année…

Didi avait également observé qu’Aradhana était particulièrement douée pour les activités artistiques. Alors, lorsque Didi apprit qu’un camp d’été artistique pour enfants était organisé gratuitement par une ONG locale, elle n’hésita pas à suggérer à Aradhana de s’inscrire au cours de dessin et de danse. Imaginez la surprise des parents lorsqu’ils découvrirent qu’Aradhana avait non seulement remporté le premier prix du concours de dessin, mais également celui du concours de danse !  Quelle fierté !

Aujourd’hui le père d’Aradhana, Munna Lal, reconnaît : « nous n’étions pas conscients du potentiel et du talent de notre enfant, mais grâce à Didi, nous avons compris ce dont est capable notre fille. A l’avenir, je m’assurerai que ma fille puisse continuer ses études comme elle le souhaite. » Aradhana tient à remercier Didi pour son intervention cruciale auprès de ses parents et surtout de lui avoir, à deux reprises, permis de réaliser ses rêves.

Joignez-vous à nous afin que nous puissions aider d’autres jeunes filles et femmes à réaliser leur rêves!