Yang et Mei réalisent leur rêve grâce à Aide et Action

Crédit photo : Aide et Action Chine

Yang et Mei ont vu leurs vies profondément transformées grâce à Aide et Action. Notre projet qui vise à développer l’autonomisation des femmes vulnérables en Chine leur a permis de réaliser leur rêve : ouvrir un restaurant !

Yang et Mei, respectivement âgées de 45 ans et 60 ans, faisaient jusque-là partie des millions de femmes en Chine confrontées à une vie professionnelle difficile. Mais puisqu’il n’est jamais trop tard pour apprendre, en 2017, elles ont décidé de rejoindre l’atelier de formation d’Aide et Action avec, à la clé, une belle amitié et l’ouverture d’un restaurant dont elles sont les heureuses propriétaires.

Des difficultés accrues pour les femmes

Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Selon le rapport du Forum économique mondial de 2017 sur les disparités hommes-femmes, le pays se classe 100ème sur 144 économies dans le monde en ce qui concerne le statut économique des femmes, leurs opportunités, leur participation à la vie politique, la santé et le bien-être. Malgré les progrès importants accomplis pour réduire cette inégalité, encore beaucoup de femmes font face à de fortes difficultés avec, entre autres, des conditions de travail précaires et des possibilités de promotion très limitées.

C’est pourquoi Aide et Action a décidé d’intervenir en Chine, dès 2013, pour aider les filles et les femmes vulnérables à s’autonomiser et à s’émanciper en développant leurs propres moyens de subsistance. Pour une efficacité accrue, notre projet se décline sur différents volets : la sensibilisation de la communauté, le renforcement des capacités, le développement du soutien entre pairs  et la formation. Ces activités ont pour objectif de changer les mentalités des femmes en leur redonnant confiance vis-à-vis de la vie et du travail. Ainsi, elles seront en capacité de revendiquer la place qui leur revient dans la société. L’histoire de Yang et Mei en est l’illustration parfaite.

Une plateforme sociale nécessaire

Mei a 45 ans, pendant des années elle a travaillé loin de chez elle, faute de meilleures opportunités. Lorsque son fils est entré au collège, en 2016, elle a décidé de revenir dans sa ville à Qianjin mais sa situation ne s’est pas améliorée pour autant. Mei s’est mise à jouer  pour de l’argent et est devenue dépendante. En voyant ses difficultés, un voisin lui a alors parlé de l’atelier pour les femmes mis en place par Aide et Action. Yang, elle, est âgée de 60 ans et a toujours vécu à Qianjin. Elle est réputée pour son hospitalité, sa sincérité et son implication au sein de la communauté. C’est donc naturellement qu’elle a entendu parler du projet.

Les deux femmes se sont donc rencontrées au sein de l’atelier, en 2017, en participant à des activités telles que la pâtisserie, ou la papeterie. Ce dispositif constitue une plateforme sociale où les femmes peuvent se retrouver, échanger, et s’entraider mutuellement. Rassurées et accompagnées, elles peuvent alors renforcer leurs compétences en entrepreunariat, en gestion d’équipes ou leur savoir-faire professionnels.  En parallèle, c’est un lieu où les participantes forment des groupes très soudés et où se créent des amitiés très fortes. Ça a été le cas de Yang et Mei.

« En participant aux mêmes activités, nous avons développé le souhait commun de monter notre propre affaire, explique Mei. L’atelier nous a encouragé, stimulé et nous a permis de prendre confiance en nous. » Après discussion, les deux collègues devenues amies ont donc décidé d’ouvrir ensemble leur propre restaurant. « Après un certain temps, nous avions le sentiment d’avoir acquis les savoir-faire et les connaissances nécessaires. Nous savions ce dont il y avait besoin en termes d’investissement personnel et de ressources », continue Mei.

Un nouvel horizon ensoleillé

Leur petit restaurant appelé « Yang Guang Ming Mei » qui signifie « Le soleil brillant de Yang et Mei » a ouvert le 30 août 2018, dans une vieille rue de la ville de Qianjin. « Au début, comme pour n’importe quelle affaire, il y a eu bien sûr des défis et des obstacles, précise Yang. Mais elles n’ont rebuté aucune de nous deux ! Au contraire, nous nous sommes confrontées aux difficultés avec audace et nous avons pu résoudre les problèmes avec le soutien du gouvernement, d’Aide et Action et des autres membres de l’atelier des femmes. Nous travaillons dur, mais nous sommes très motivées ! »

Dès le premier mois, le restaurant qui reçoit quelques subventions du gouvernement local et est soutenu par l’atelier des femmes, a réalisé un profit non négligeable ce qui a rapidement permis aux propriétaires d’améliorer leurs situations économiques. Les deux amies ont également été capables de travailler de manière flexible, ce qui leur a permis de jongler entre responsabilités familiales et activités professionnelles, pour leur plus grande joie.

 

Pour la Journée internationale des femmes, mobilisez-vous avec Aide et Action !
Faites découvrir cet article à vos amis en le partageant avec eux ou soutenez par un don nos projets à travers le monde :

Je fais un don