Après la mort tragique d’une vingtaine d’enfants dans l’incendie d’une école au Niger, Aide et Action réagit

Publié dans Actualités,Éducation

Crédit photo: Aide et Action

Mardi 13 avril, un incendie s’est déclaré dans une école à Nimaey, au Niger, et a ravagé 25 classes en paillote, faisant une vingtaine de très jeunes victimes. Aide et Action qui intervient dans cet établissement via le projet PassEduc se mobilise auprès des victimes et adapte ses activités pour répondre à l’urgence.

C’est un drame absolu. Vingt élèves, dont 19 en classe de maternelle, ont péri dans l’incendie qui a ravagé l’école Pays-Bas, à Niamey, au Niger. Le feu qui s’est déclaré mardi 13 avril dans l’après-midi s’est très rapidement propagé au sein de 25 classes en paillote, entièrement détruites. Aide et Action est profondément attristée par ce tragique événement et exprime ses plus sincères condoléances aux familles des victimes, aux enseignants et aux plus des 2 000 élèves que compte l’établissement.

Soutenir la communauté et assurer la continuité éducative

Présente dans cette école via le projet PassEduc qui consiste à proposer à 38 jeunes exclus du système scolaire une passerelle éducative pour réintégrer le système éducatif, notre association se mobilise pleinement pour répondre aux exigences de la situation pour ces jeunes et leur famille. Nous allons adapter nos activités afin de garantir la continuité pédagogique pour ces jeunes. Il s’agira de trouver un lieu plus sûr en concertation avec les autorités éducatives et les parties prenantes, remobiliser les enseignants en lien, sensibiliser les parents de ces jeunes et les rencontrer  pour un soutien psychologique afin de les mettre en confiance après cet événement traumatisant.

De son côté, l’État prévoit de reloger les élèves des classes brulées dans les écoles les plus proches pour assurer la continuité éducative. Nous saisissons cette triste opportunité pour réaffirmer que tous les acteurs éducatifs et étatiques doivent redoubler d’effort afin de normaliser les établissements scolaires et de renforcer la sécurité des enfants dans les lieux d’apprentissage.