Attentats : l’Éducation est une urgence, la défendre nous concerne tous !

Publié dans Espace presse

 

Genève, le 21 octobre 2020. Le 16 octobre dernier, Samuel Paty, enseignant, était violemment assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, commune française en région Île-de-France. La condamnation et l’indignation, nationales comme internationales, consécutives à cet acte odieux sont à la hauteur du choc provoqué par ce nouvel attentat meurtrier. La Coalition Éducation qui rassemble 20 organisations  de la société civile françaises : syndicats, associations de solidarité internationale, ONG de défense du droit à l’éducation, organisations d’éducation populaire et dont Aide et Action France est membre rappelle que les violences perpétrées à l’encontre du monde éducatif constituent aujourd’hui une (triste) réalité, chronique et récurrente, dans nombre de pays. Aide et Action Suisse se joint également à cet appel à intensifier les efforts internationaux en faveur de l’éducation – levier du développement humain et de la lutte contre toutes formes d’extrémisme, de terrorisme et d’obscurantisme – et à inscrire fermement la protection de l’éducation dans l’agenda humanitaire et de développement. « Plus que jamais l’Éducation est une urgence, la défendre nous concerne tous ! »

Samuel Paty a été assassiné parce qu’il était enseignant.  En France, comme dans bien d’autres pays, l’Éducation est aujourd’hui la cible d’attaques chroniques et récurrentes de la part de mouvances extrémistes, terroristes, communautaristes et obscurantistes. Pour quelles raisons ?  Parce que l’Éducation aide les enfants et les jeunes à mieux comprendre la société dans laquelle ils vivent pour mieux y évoluer et trouver leur place, maintenant et à l’avenir ; parce qu’elle apprend la non-violence, le vivre ensemble et la tolérance ; parce qu’elle ouvre des horizons et lutte contre l’ignorance ; parce qu’elle donne conscience de ses droits, forme l’esprit critique et les citoyen.ne. s éclairé.e.s de demain ; parce qu’elle œuvre pour un monde meilleur, un monde de Paix.

Exactions, meurtres, enlèvements, pillages, destructions, menaces… Au Pakistan, en Afghanistan, au Kenya, au Nigeria, au Burkina Faso… Dans les pays en crise et/ou fragiles, l’Éducation est régulièrement visée par des attaques extrêmement violentes. Rien qu’entre janvier et juillet 2020, 90 incidents ont été signalés contre l’Éducation dans la zone du Sahel central ; dont plus de 40 au Burkina Faso, où le plus grand nombre d’exactions a été perpétré, récemment, à l’encontre du monde éducatif. Tous les jours, des enseignant.e.s et des élèves sont victimes de menaces et d’enlèvement sur le chemin ou sur leur lieu d’enseignement. Des écoles sont incendiées, pillées et utilisées à des fins militaires. L’insécurité et la violence constituent aujourd’hui des entraves majeures à l’accès et au droit à l’Éducation pour tou.te.s dans le monde – près d’un cinquième de la population enfantine mondiale vit dans une zone de conflit – et plus particulièrement pour les plus vulnérables et marginalisés, notamment les filles.

« Depuis 40 ans, nous l’affirmons : seul l’accès à une Éducation de qualité et notamment l’Éducation à la Paix, à la non-violence, à la citoyenneté mondiale etc., favorisant la plus grande mixité sociale et culturelle possible, permettra de lutter contre tous les communautarismes et la montée globale des extrémismes et de la violence » affirme Charles-Emmanuel BALLANGER, directeur général d’Aide et Action, association de développement par l’Éducation, membre du Comité de Pilotage de la Coalition Éducation.

En cette période par ailleurs troublée par la pandémie de COVID-19, qui met déjà à mal l’accès et le droit à l’Éducation dans le monde, nous, membres de la Coalition Éducation, rappelons l’importance de la solidarité internationale et l’absolue nécessité de prioriser et, dans le cadre des plans et programmes de réponse humanitaire et de développement, de financer des mesures destinées à prévenir, atténuer et répondre aux attaques contre l’Éducation.

À propos d’Aide et Action : Fondée en 1981, Aide et Action, association de développement par l’éducation, assure l’accès à une éducation de qualité pour les populations les plus vulnérables et marginalisées, en particulier les enfants, les filles et les femmes, afin que toutes et tous puissent maîtriser leur propre développement et contribuer à un monde plus pacifique et durable. Parce que l’accès à une éducation de qualité permet, en effet, de lutter contre la pauvreté et les maladies, de limiter le changement climatique et de bâtir la paix dans un monde durable, nous favorisons l’apprentissage tout au long de la vie. Ainsi, nous portons  une attention toute particulière à l’éducation et à la protection de la petite enfance, à l’accès et à la qualité de l’éducation aux niveaux primaire et secondaire, ainsi qu’à la formation professionnelle et à l’insertion sociale. En fondant notre intervention sur les valeurs que sont la dignité, l’inclusion et l’intégrité, ainsi que sur les principes d’action que sont la transparence, la redevabilité et la solidarité, et grâce au soutien de nos 51 000 donateurs, nous menons actuellement 83 projets en Afrique, en Asie – pour plus d’1,9 million d’enfants, de jeunes et d’adultes.

À propos de la Coalition Éducation : La Coalition Éducation rassemble 20 organisations  de la société civile française : syndicats, associations de solidarité internationale, ONG de défense du droit à l’éducation, organisations d’éducation populaire. Ensemble, ils revendiquons le droit à l’éducation inclusive de qualité pour toutes et tous, et notamment pour les plus vulnérables, et affirment que la solidarité internationale est nécessaire pour mener ce combat.

Contact presse