Cambodge – L’éducation inspire l’action communautaire

Publié dans Actualités

 

Crédit photo : Christine Redmond

À l’occasion de la Journée internationale des enseignants, nous voudrions attirer l’attention sur des jeunes remarquables, qui se portent volontaires pour donner des cours supplémentaires aux enfants marginalisés vivant dans des zones isolées du Cambodge et ainsi garantir leur maintien à l’école.

Dans la commune de Rung Roeung, à Kampong Thom, dans une zone rurale du centre du Cambodge, Sothea, 22 ans, a rejoint le programme Youth Star – partenaire d’Aide et Action – en tant que bénévole en novembre 2018, juste après avoir obtenu son diplôme. Sothea enseigne des cours supplémentaires de littérature khmère et d’anglais à 90 étudiants par jour, soit près de 50% de l’ensemble de l’école locale. En assistant aux cours de Sothea, les enfants de la commune de Rung Roeung ont la possibilité d’accroître leur accès à une éducation de qualité et de développer leurs connaissances, ainsi que de développer leurs compétences et leur confiance en eux dans d’autres domaines.

Dans les écoles publiques cambodgiennes, la qualité médiocre de l’enseignement constitue un obstacle majeur à l’éducation, car les enseignants reçoivent de bas salaires, gèrent des classes surpeuplées et sous-financées et ne reçoivent souvent pas la formation nécessaire pour adopter des méthodologies efficaces. Le travail des responsables bénévoles de Youth Star consiste principalement à accroître l’alphabétisation au niveau des villages et à doter les jeunes des outils nécessaires pour réussir à l’école et participer à l’amélioration de la vie dans leurs communautés.

Renforcer la confiance des enfants

Dans son club de jeunes, Sothea a sélectionné 22 membres (de la 4e à la 6e année) pour représenter la mission du club et servir de modèles dans leurs communautés. Le club est axé sur trois domaines d’apprentissage: l’alphabétisation ; le calcul ; et compétences de la vie courante. Chaque semaine, les jeunes membres organisent des activités de promotion de la lecture dans la communauté pour améliorer les capacités de lecture et d’écriture des enfants. Armés d’un sac de livres, d’un sac de crayons de couleur et d’une grande bâche sur laquelle ils peuvent s’asseoir, ils emportent leur matériel de lecture partout où ils pensent que c’est nécessaire.

Sothea raconte que lorsqu’elle a rejoint la commune pour la première fois, les écoliers avaient l’habitude de rentrer directement à la maison après les cours. Mais depuis que le club a renforcé leur confiance en eux, ils restent et participent à des activités extra-scolaires et parascolaires. «La meilleure partie de mon travail consiste à enseigner aux enfants et à les regarder utiliser ce qu’ils ont appris pour s’entraider et aider leur communauté», explique Sothea.

Des progrès sensibles

Non loin de là, dans la commune de Preah Damery, le jeune Dyna enseigne des cours d’anglais à 86 étudiants chaque jour et les fidèles membres de son club enseignent, à leur tour, des cours d’alphabétisation en khmer chez eux aux, étudiants nécessitant un soutien supplémentaire. Lorsque Dyna a commencé à enseigner l’anglais, il enseignait le niveau le plus élémentaire. Cependant, il dit maintenant que les enfants progressent beaucoup et qu’il a constaté de grands progrès dans les tests qu’il organise régulièrement.

Après avoir enseigné à ses membres des leçons de sensibilisation à l’environnement, Dyna est également heureux de les voir partager leurs connaissances avec les autres enfants de l’école et effectuer des sessions de nettoyages régulières dans leur quartier. Nay Cheav, conseiller municipal de la commune, constate l’impact positif de cette nouvelle éducation à l’environnement : «Les enfants sont en train de changer les mentalités dans la communauté, éduquant les autres sur la protection de l’environnement et nous montrant comment nettoyer et être de meilleurs citoyens». «Les ordures ici étaient un problème mais maintenant la quantité de pollution plastique a diminué», ajoute-t-il, impressionné par les actions des enfants.

Un soutien inestimable

Des volontaires comme Sothea et Dyna sont là pour identifier les enfants en danger de décrochage scolaire en suivant la progression des classes et les registres de fréquentation, en consultation avec les autorités scolaires et communautaires. Ce soutien est inestimable pour accroître les possibilités pour les enfants non scolarisés de réintégrer le système scolaire public lorsque cela est possible.

Grâce à nos partenariats dans le cadre du Consortium cambodgien pour les enfants non scolarisés, nous avons touché près de 60 000 enfants non scolarisés et formé près de 5 000 enseignants à travers le Cambodge. À nos partenaires, aux bénévoles et à tous les enseignants qui travaillent sans relâche dans les écoles publiques du Cambodge – merci ! Vous donnez accès à une éducation de qualité aux enfants qui en ont le plus besoin.