Dossier – Filles

« La pleine égalité et le développement du potentiel des filles et des femmes est la nouvelle frontière des droits humains au 21e siècle. Je ne crois pas que le développement puisse être durable s’il n’est pas équitable. » Cette déclaration d’Irina Bokova, ex-directrice générale de l’UNESCO, souligne avec précision l’importance de cette question. Loin d’être un problème isolé qui ne concernerait que la moitié de la population, il s’agit au contraire d’un défi global et mondial sur lequel repose le bon développement du monde de demain.

Aujourd’hui encore, plus de 130 millions de filles dans le monde ne sont pas scolarisées. Bien que leur accès à l’éducation ait progressé depuis les années 2000, la parité n’a été atteinte que par moins de deux pays sur trois dans le primaire, par un pays sur deux dans le premier cycle du secondaire et par un pays sur quatre dans le second cycle du secondaire.

Une fille sans éducation est nettement plus exposée aux grossesses et mariages précoces, à la dépendance et aux métiers précaires ainsi qu’à subir multiples violences et atteintes aux droits humains. Ces désavantages et injustices que subissent les filles au quotidien constituent un combat qui doit être mené par tous ; au même titre que pour toutes les autres discriminations.

Pour Aide et Action, l’éducation des filles est une priorité. D’autant plus qu’elle contribue à lutter contre la pauvreté des familles, la malnutrition et la mortalité infantile. Depuis toujours, nous multiplions les approches pour contribuer à l’élimination des disparités de genre dans les enseignements primaires et secondaires et pour agir en faveur du droit des filles.