Une fête pour les enfants de travailleurs migrants

Publié dans Events,News,Nos campagnes

C’est un grand moment de fierté qu’a vécu Krishna Singh, cinq ans, enfant de travailleurs migrants en situation de handicap mental. Le micro à la main, il a ravi l’ensemble de son audience, montrant la pleine étendue de son talent pour le chant. Parmi ceux qui ont tapé du pied et fredonné ses chansons, il y avait ses amis, bien sûr – mais pas seulement. L’audience conquise par sa performance incluait des membres d’Aide et Action et des autorités locales du District de Khordha, en Inde, dans lequel se trouve la briqueterie où travaille la famille de Krishna.

Célébrer le potentiel des enfants et leur droit à l’éducation

Kalika, une fête dédiée aux enfants et organisée en juin conjointement par le Bureau régional de Patna et le Centre de ressources et d’informations sur la migration (MiRC) d’Aide et Action, a été un grand moment de positivité. L’occasion de rappeler que, si la situation des enfants de travailleurs migrants dans le monde reste préoccupante – ils sont encore 170 millions à être eux-mêmes soumis au travail forcé – ces enfants ne sont pas des objets passifs mais des êtres humains, capables de joie, d’amour et d’enthousiasme même dans les contextes les plus difficiles.

13161962_532743386905148_6605600906101846003_o

C’était là l’objectif des organisateurs : rappeler que le changement n’est pas possible si l’on ne valorise pas en même temps le formidable potentiel des enfants. Ceux-ci ont un droit fondamental  à l’éducation et à la protection ; c’est l’éducation qui permet à chacun de se structurer et d’être capable, en atteignant l’âge adulte, de faire ses propres choix. Il s’agissait de la deuxième édition de cet évènement, organisé pour les enfants des briqueteries de la banlieue de Bhubaneswar, issus pour la plupart de familles migrantes dans différentes régions de l’État d’Odisha.

Plus de 10’000 enfants de travailleurs migrants protégés et instruits

Habillés en tenues traditionnelles pour l’évènement, les enfants on pu exprimer leur créativité dans un contexte festif. Ceux-ci ont participé à une variété d’activités, dont la peinture, la récitation de poèmes, le sport, la dance et la chanson. Cette Kalika a également permis de sensibiliser les spectateurs, issus pour leur part de couches variées de la société indienne, aux activités que mène Aide et Action pour lutter contre le travail forcé et soutenir les familles de travailleurs migrants. Pour Aide et Action, c’est d’abord l’école qui protège les enfants du travail forcé.

13119839_532743523571801_3708278650388185656_o

Dans le cadre d’un grand projet de protection et d’éducation des enfants de travailleurs migrants dans l’État d’Odisha, Aide et Action a ouvert 17 crèches et centres d’apprentissage pour les enfants des briqueteries de la région environnante de Bhubaneswar. L’organisation leur garantit des soins, de la nourriture, ainsi que l’instruction. Avant tout, elle les protège contre le travail forcé. Au total, ce sont plus de 10’000 enfants et leurs familles qui bénéficieront du projet mis en place. Autant d’enfants qui iront à l’école au lieu d’être soumis au travail de force.

Crédit photographies: Migration Information and Resource Centre – MIRC