Journée internationale de l’alphabétisation : 750 millions de personnes au monde ne savent ni lire ni écrire

 

Le 8 septembre 2019 est la Journée internationale de l’alphabétisation et le thème de cette année  est « l’alphabétisation et le multilinguisme ».

Nous profitons de cette occasion pour attirer votre attention sur le grave problème que représente l’analphabétisme pour le développement futur de notre planète et de ses populations. Aujourd’hui il existe encore 750 millions d’adultes analphabètes au monde, dont deux tiers sont des femmes. De plus, 617 millions d’enfants ne savent pas lire une phrase simple, même après plusieurs années passées sur les bancs d’école. Or, savoir lire est une compétence essentielle pour travailler, gagner sa vie, mais aussi pour exercer pleinement sa fonction de citoyen et d’homme libre. C’est pour cette raison que l’Objectif de Développement Durable numéro 4 (ODD 4) de l’UNESCO appelle à veiller « à ce que tous les jeunes et une proportion considérable d’adultes, hommes et femmes, sachent lire, écrire et compter. »

Chez Aide et Action, nous sommes convaincus que sans éducation aucun progrès économique, social écologique et politique n’est possible et donner accès à l’éducation aux populations défavorisées qui en sont exclues est notre mission. Donner la possibilité d’apprendre à ces millions de personnes qui ne savent pas lire et écrire est une urgence car l’éducation permet de réduire la pauvreté, prévenir les catastrophes environnementales et diminuer la violence et les conflits. En effet, selon l’UNESCO, si tous les enfants des pays à faibles revenus quittaient l’école en sachant lire, 171 millions de personnes pourraient échapper à la pauvreté et que chaque année de scolarisation supplémentaire permet à une personne d’augmenter son revenu moyen d’environ 10% à 20%. Aussi, un enfant dont la mère sait lire a 50% de chances en plus de survivre au-delà de ses 5 ans et une hausse de 10% seulement du taux de scolarisation dans le secondaire peut réduire le risque de conflits de 3%.

Voilà pourquoi Aide et Action mène plusieurs projets d’alphabétisation dans le monde. Par exemple, au Burkina Faso, où près de 3,5 millions de femmes (58% de la population adulte) sont analphabètes, à travers le projet « Apprendre pour Changer » nous mettons en place des centres d’alphabétisation qui seront ensuite gérés directement par les communautés locales de manière autonome et durable. Au Bénin, en Côte d’Ivoire, en Guinée et au Sénégal, dans le cadre d’un projet d’électrification d’écoles, nous organisons des cours d’alphabétisation pour adultes dans les écoles illuminées après la fin des cours réguliers. Enfin, dans les zones montagneuses et isolées du Nord du Vietnam nous menons également un projet qui, dans le signe du thème de la Journée internationale de l’alphabétisation 2019, allie la scolarisation d’enfants marginalisés (et donc l’alphabétisation) à l’enseignement multilingue. En effet, ces enfants marginalisés sont issus de minorités ethniques parlant leurs propres langues et suivre les cours en vietnamien est donc très difficile pour eux. Par conséquent nous formons les enseignants dans la langue maternelle des enfants afin qu’ils puissent mieux communiquer avec les enfants et améliorer leur apprentissage.

Aidez-nous à apprendre à lire, à écrire et à compter à ceux qui n’en ont pas la possibilité en nous faisant un don ou suivez les actualités sur nos projets et l’éducation en général en vous inscrivant à notre newsletter.

Je fais un don