Réseau Suisse Education et Coopération Internationale (RECI): des enseignants formés pour une éducation de qualité

Publié dans Actualités

 

En novembre, le Réseau Suisse Education et Coopération Internationale (RECI) et le groupe de travail Teacher Training for Quality Education (TTQE) ont organisé une journée thématique sur la formation des enseignants. Convaincue qu’une éducation de qualité passe par des enseignants formés tout au long de leur carrière, Aide et Action, membre du réseau depuis 2006 a pris part à cette discussion.

L’Education est l’un des 17 objectifs de développement durable (ODD) de l’Agenda 2030 des Nations Unies. Au sein de cet agenda, l’Education (ODD 4)  joue un rôle central.  L’objectif comporte 10 cibles pour guider les pays vers un programme d’éducation durable. Pour y parvenir d’ici 2030, le personnel enseignant et les autres acteurs des systèmes d’éducation et de formation doivent disposer de tous les outils nécessaires pour s’acquitter de cette tâche importante.

Lorsque les ressources manquent ou les systèmes sont trop peu stables, dans de nombreux pays, les enseignants se retrouvent devant leurs classes sans avoir été véritablement formés à cet effet. Pour éviter cela, les Etats doivent à tout prix d’allouer et/ou augmenter les budgets à la formation du personnel chargé de l’éducation mais bien souvent. Quant aux acteurs de la Coopération Internationale (CI), ils sont appelés à investir dans la formation initiale et continue du personnel enseignant.

Le fil rouge de cette journée thématique était six recommandations formulées et élaborées par les divers membres et partenaire de la  Teacher Training for Quality Education (TTQE) et dont l’objectif principal est une formation de qualité dans la perspective d’une éducation de qualité telle qu’elle explicitée dans l’Agenda 2030.

Un développement durable de l’éducation

Ces recommandations doivent servir aux acteurs de la CI et au personnel impliqué dans le domaine de l’Education au niveau politique et stratégique.

  • La formation des enseignants doit être adaptée aux contextes dans lesquels ils évoluent, leurs besoins individuels et ceux des apprenants.
  • L’importance de la planification à long terme et l’utilité d’une méthode pédagogique transférable
  • L’implication des acteurs de l’éducation est fondamentale pour la pérennité des programmes en œuvre
  • L’efficacité des programmes de formation initiale/continue et la mesurabilité systémique des progrès individuels des enseignants concernés
  • Considérer les programmes dans une perspective systémique car la formation des enseignants est reliée à d’autres aspects de la qualité de l’enseignement (infrastructure, santé…)
  • Prendre en compte l’importance du travail de plaidoyer des acteurs de la CI avec pour objectif, que les Etats intègrent les programmes éducatifs dans leur planification

Le soutien et le renforcement de la formation initiale/continue des enseignants par la CI est une question fondamentale, sans laquelle de vraies progrès sur le long terme ne peuvent être accomplis. Chez Aide et Action, en outre de notre mission principale qui est de permettre un accès à une éducation de qualité pour tous, tout au long de la vie, nous nous assurons que les enseignants puissent bénéficier de formations incluant un volet théorique et pratique qui s’inscrivent dans une continuité afin de les préparer aux nouveaux défis qu’ils rencontrent quotidiennement dans leur profession.

En Inde par exemple, Aide et Action a développé et testé sur le terrain des modèles innovants d’amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation des communautés les plus marginalisées dans différentes régions. Les enseignants sont formés à la conception de méthodes pédagogiques sur mesure pour aider les enfants, en particulier ceux issus des minorités ethniques, souvent obligés d’étudier dans une langue qui leur est étrangère.